UA-72189046-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 septembre 2010

Coups de cœur, 2.

Suite à un premier article sur mes coups de cœur musicaux, je me suis replongé dans les découvertes de mes anciens groupes très souvent écoutés et parfois trop rapidement oubliés - Pour certains, j'ai eu vraiment du mal à m'en décrocher et à chaque fois que je recommence à écouter, il faut que je fasse une cure pour m'arrêter. Je pense particulièrement à Anorexia Nervosa qui est, pour ma part, l'un des plus grands groupes du monde, malgré que ce ne soit pas mon groupe préféré - c'est pourquoi je vous réécris un nouvel article de coups de cœur. Je dois avouer que mon voyage à Miami m'a énormément aidé à mieux me concentrer sur la musique, puisque je suis allé là-bas préparer l'album de mon groupe, et donc j'étais en quasi-permanence connecté à de la musique.

À travers cet article, je risque de mettre moins de liens que dans le précédent, mais rien ne vous empêche de prendre l'initiative d'aller chercher par vous-même. C'est avec du Hollywood Undead dans les oreilles que j'ai commencé cet article et à présent je suis sur du Murderdolls. Moi qui étais un très grand fan' de Murderdolls et qui en écoutais régulièrement, c'est avec joie que j'ai pu découvrir leur nouvel album un jour après sa sortie, après (Me semble-t'il) huit ans d'inactivités. Je suis d'ailleurs très jaloux parce que ma copine a pu les voir en live dernièrement tout à fait par hasard. Je les ai loupés à Paris parce que j'étais à Miami, et je les ai loupés deux jours après en Suisse pour la même raison.

Voici donc une liste de mes derniers coups de cœur :

Pour commencer, toujours du Lil'2004 dans le top. Ce rappeur est plutôt très bon et me rappelle les Svinkels et autres Orelsan et Dabaaz que j'ai pu écouter dans ma jeunesse. Il faut d'ailleurs que je pense à lui acheter un "La Classe Américaine, volume 2", mais ces derniers temps mon compte bancaire me fait la gueule et se venge avec des découverts.

Également toujours sur l'album "Mechanize" de Fear Factory avec des titres puissants et portants comme "Industrial Discipline", "Fear Campaign", "Powershifter", "Christploitation" et "Final Exit". Ces titres sont inoubliables et procurent tellement d'endorphine, c'est à en donner un orgasme auditif.

Viennent se placer dans mes coups de cœur l'album "Women And Children Last" de Murderdolls avec, particulièrement, les chansons "Summertime Suicide", "Nowhere", "Blood Stained Valentine" et (Le single) "My Dark Place Alone".

On peut y rajouter l'album "Audio Secrecy" de Stone Sour, que je n'ai pas encore eu le temps d'écouter attentivement, mais ça ne saurait tarder ! Le single "Mission Statement" était tellement excellent qu'on ne pouvait pas passer à côté de ce grand groupe. On se souviendra des "Get Inside", "Through The Glass" et "Zzyxz Rd." sur les précédents albums qui restent toujours dans mes coups de cœur.

Dans une catégorie plus néo vient un groupe trop souvent critiqué car il (et qui) a perdu son style d'origine, je pense au "A Thousand Suns" de Linkin Park. L'album n'est pas si nul que ça. Certes bourré d'ambiances, mais pour se reposer l'esprit il n'y a pas mieux ! J'ai d'ailleurs passé le "Reanimation" dans mes coups de cœur, mais mes albums préférés restent pour l'instant le "Hybrid Theory" et "Meteora". Cependant, ils ne sont pas dans mon classement.

Il est impossible de passer à côté du "Nightmare" d'Avenged Sevenfold sorti récemment avec Mike Portnoy (Ex-Dream Theater) à la batterie, suite à la mort de The Rev. Les titres bifflants à retenir sont (Le single éponyme à l'album) "Nightmare" et  "Buried Alive", si ce n'est que de citer tout l'album en entier.

Replongé dans ma période Anorexia Nervosa, j'ai sorti mes vieux titres préférés qui sont "Châtiment De La Rose" et "The Red Archromance", que j'écoute presque toujours avec les quelques "Le Portail De La Vierge", "Tragedia Dekadencia", "An Amen", "The Sacrement" et la si douce ballade "Sister September".

Étant un grand amoureux de la voir de Rose Mother Sucking Hreidmarr, il ne m'était pas possible d'écouter du AN sans écouter du The CNK. Alors j'ai réécouté l'album "L'Hymne À La Joie" de son groupe The Count Nosferatu Kommando (Renommé The Cosa Nostra Klub à la sortie de cet album..). Les titres à retenir sur ce merveilleux chef d'œuvre sont surtout le single éponyme "Cosa Nostra Klub" puis, entre autres, les "Inexorable Parade", "Hymne À La Joie", "The Doomsday", "Die Holzhammermethode" et "Dinner Is Ready".

Je ne pouvais pas passer à côté d'AN et The CNK sans réécouter du Tamtrum. Le doux morceau "My Fall" aux paroles tellement sombres reste à ce jour mon préféré de ce groupe aux tendances Électro / Black Metal.

J'ai aussi découvert, peu avant de rentrer de Miami, le nouveau single "Bury Me" du groupe Black Tide. (Souvenez-vous, ils avaient repris la "Hit The Lights" de Metallica.) Je vous conseille fortement d'aller y jeter une oreille sur leur MySpace, c'est un titre à la fois calme et agressif.

J'ai redécouvert le groupe Hollywood Undead que j'écoute régulièrement en me réécoutant le titre "Young" que j'ai dû n'écouter seulement 54 892 160 fois dans ma vie. Sans oublier les "Undead", "Bitches", "Dead In Ditches", "Everywhere I Go" et "Never Going Down".


Je pense que c'est tout pour mes coups de cœur du moment, voilà de quoi bien remplir votre playlist de nouveaux morceaux en attendant le prochain "Coups de cœur, 3." !

lundi, 13 septembre 2010

Resident Evil 4 : Afterlife, 3D.

Au risque de décevoir les fan's de la saga Resident Evil, j'écris quand même cette critique.

Je suis récemment, entre deux enregistrements, allé voir Resident Evil 4 : Afterlife en 3D au cinéma Regal (Si ma mémoire est bonne.) de Miami (Floride). Il me semble qu'il est annoncé en France pour le 22 Septembre prochain. Je n'ai jamais vu les trois précédents, ou peut-être quelques extraits du premier mais sans trop de souvenirs. Ce fût une belle déception.

Ça commence par une scène banale à Tokyo ou je n'sais plus trop où, où une Chinoise limite zombifiée commence à bouffer un passant sans trop de raison. On nous projète ensuite quatre ans plus tard et on y voit Milla Jovovich, l'actrice principale, butter des gens avec ses armes classiques. L'action dure très peu de temps et nous sommes à nouveau projetés dans un flashwill (C'est un jeu de mots, au cas où. Étant donné que "flashback" est une vision vers le passé.). On ne comprend pas trop ce que fout la Chinoise au début .. On l'apprend bien plus tard, lorsque Milla se sent tellement seule au point de retourner sur la plage avec son mignon petit avion. Elle y retrouve sa vieille amie je n'sais plus qui, contrôlée par une araignée robotisée collée à son torse. On comprend seulement à la fin du film d'où vient cette machine.

Suite à ça, elles partent à la recherche de survivants. On peut y admirer le désastre causé par la Chinoise du début du film : Tout l'monde est zombifié. Un bon coup de shotgun dans la gueule et ils crèvent. Banal. Mais ça, nos héros l'apprennent plus tard dans le film. Nos héros ? Milla (Alice, dans le film, quand même.) et sa pote volent en avion et trouvent un "HELP US" au-dessus d'un toit. Là où on y trouve justement quelques personnes. Parmis ces personnes se trouve le frère de la pote de Milla, mais c'que j'n'ai pas encore dit, c'qu'elle a perdu la mémoire à cause de l'araignée robotisée. Du coup, elle prend mal le fait que son frère la touche. Et ça dégénère. :-)

Les esprits retrouvés, certains héros se font butter par les zombies (Oui, l'action passe très vite dans ce film. Un plan toutes les trois secondes.). La belle Kacey Barnfield se fait d'ailleurs bouffer par un zombie. Entre-temps, un des gars a tiré l'avion de Milla, donc pas moyen de rentrer. Faut savoir aussi que l'avion ne contient que deux places et qu'il y a une bonne dizaine de personnes à sauver.

Les zombies presque massacrés, nos héros arrivent sur l'Arcadia (En ayant laissé un de leur pote dans l'appart' où il y avait les zombies.), un bateau contrôlé par le "méchant", l'ennemi de Milla qui a failli la butter au début du film, en lui injectant un produit pour lui retirer ses pouvoirs. Du n'importe quoi .. Moi qui suis un grand fanatique de la Science-Fiction, ça me blase. Dans ce bateau, on y retrouve la pote de la pote de Milla, cryogénisée. Une fois libérée, il y a baston dans le bateau avec deux gros chiens mutants, moches. Naturellement, nos héros gagnent le combat. Et le film se termine à se moment là. Sur ces presque quelques mots : « -What's happening ? -Troubles ! »

Ce qui laisse deviner qu'il y aura un cinquième volet .. N'étant pas trop fan' de Resident Evil, je dois avouer que j'ai quand même envie de voir le prochain. Pour être franc, je trouve qu'il n'y a que trois actions dans ce film : Le début à Tokyo, le milieu dans l'appart', la fin sur le bateau.



À bientôt. ;-)
Je compte prochainement, si le temps m'y autorise, aller voir Vampires Suck et The Last Exorcism.

lundi, 06 septembre 2010

Clip Deep Inside de DEBUNK

Debunk, mon officieux second groupe, vient de sortir son tout premier clip réalisé par Ludovico Galletti. La musique, "Deep Inside", est extraite de l'album "Acts & Consequences" enregistré(e) par Matthieu Tosi. Je vous garantie un style de Rock bien puissant. À vous de faire monter le buzz dès maintenant. ;-)





MySpace : http://www.myspace.com/DebunkMusic
Facebook : http://www.facebook.com/pages/DEBUNK/28861042545





 

DEBUNK is a rock band in the broad sense of the term. Formed in 2008, the band quickly started to give shows and entered in studio to record their first EP « United Dead Nations » in January 2009 working with producers Stéphane Buriez (Loudblast, Black Bomb A...) and Ben Rubin (Die On Monday, ex AqME). The result is a music influenced by Hard Rock bands from the 80's and the Grunge Seattle scene of the 90's, the whole being completed by black and tortured texts... In March 2010, after numerous line-up changes, the band entered in studio with producer Matthieu Tosi (Mary Has A Gun, Cupofty...) to record their first album « Acts & Consequences » A changement in the music takes place : this first album from DEBUNK is more direct than his predecessor and the result is an heavy metal album with breath taking guitar solos, agressive merciless drumming, heavy and humming bass with progressive influences... It is now time to pay for your Acts and assume the Consequences...



 

DEBUNK est un groupe de Rock au sens large du terme. Formé en 2008, le groupe à rapidement donné des concerts et est entré en studio pour enregistrer son premier EP « United Dead Nations » en Janvier 2009 avec les producteurs Stéphane Buriez (Loudblast, Black Bomb A...) et Ben Rubin (Die On Monday, ex AqME). Le résultat est une musique influencé par des groupes de Hard Rock des années 80' et la scène grunge de Seattle des années 90', le tout complété par des textes noirs et torturés... En Mars 2010, après de multiples changements dans la formation, le groupe entre en studio avec le producteur Matthieu Tosi (Mary Has A Gun, Cupofty...) pour enregistrer son premier album « Acts & Consequences ». Un changement dans la musique s'opère : ce premier album de DEBUNK se veut plus direct que son prédécesseur et le résultat est un album de heavy metal avec des solos à couper le souffle, une batterie agressive, une basse omniprésente et implacable, le tout saupoudré d'influences progressives... Il est à présent temps de payer pour vos Actes et d'en assumer les Conséquences...



Ludo et Skyern
Ludovico Galletti & Julien A. Javaux

jeudi, 02 septembre 2010

Feux d'artifice à Cavalaire-Sur-Mer

Souvenez-vous, il y a bientôt un an, j'avais filmé John (As known as Daraco) au Skate Park de Cavalaire-Sur-Mer, histoire de lui faire une vidéo démo' avec scénario et tout ce qui va avec. Cet été, on remet ça en vidéo beaucoup plus amateur, toujours avec John et deux autres potes, cette fois-ci avec des feux d'artifice, sur la plage de Cavalaire-Sur-Mer, entre la première digue et la Maison de la Mer. Je n'ai malheureusement qu'une seule vidéo potable à vous présenter, mais ça vaut le coup d'œil. ;-)

C'est un peu à cet endroit qu'on passe toutes nos soirées estivales depuis deux ans. Le monde est tellement petit que ma copine y a croisé deux amies à elle par un grand hasard, alors qu'elles viennent quand même toutes trois de Suisse.