UA-72189046-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 septembre 2010

Resident Evil 4 : Afterlife, 3D.

Au risque de décevoir les fan's de la saga Resident Evil, j'écris quand même cette critique.

Je suis récemment, entre deux enregistrements, allé voir Resident Evil 4 : Afterlife en 3D au cinéma Regal (Si ma mémoire est bonne.) de Miami (Floride). Il me semble qu'il est annoncé en France pour le 22 Septembre prochain. Je n'ai jamais vu les trois précédents, ou peut-être quelques extraits du premier mais sans trop de souvenirs. Ce fût une belle déception.

Ça commence par une scène banale à Tokyo ou je n'sais plus trop où, où une Chinoise limite zombifiée commence à bouffer un passant sans trop de raison. On nous projète ensuite quatre ans plus tard et on y voit Milla Jovovich, l'actrice principale, butter des gens avec ses armes classiques. L'action dure très peu de temps et nous sommes à nouveau projetés dans un flashwill (C'est un jeu de mots, au cas où. Étant donné que "flashback" est une vision vers le passé.). On ne comprend pas trop ce que fout la Chinoise au début .. On l'apprend bien plus tard, lorsque Milla se sent tellement seule au point de retourner sur la plage avec son mignon petit avion. Elle y retrouve sa vieille amie je n'sais plus qui, contrôlée par une araignée robotisée collée à son torse. On comprend seulement à la fin du film d'où vient cette machine.

Suite à ça, elles partent à la recherche de survivants. On peut y admirer le désastre causé par la Chinoise du début du film : Tout l'monde est zombifié. Un bon coup de shotgun dans la gueule et ils crèvent. Banal. Mais ça, nos héros l'apprennent plus tard dans le film. Nos héros ? Milla (Alice, dans le film, quand même.) et sa pote volent en avion et trouvent un "HELP US" au-dessus d'un toit. Là où on y trouve justement quelques personnes. Parmis ces personnes se trouve le frère de la pote de Milla, mais c'que j'n'ai pas encore dit, c'qu'elle a perdu la mémoire à cause de l'araignée robotisée. Du coup, elle prend mal le fait que son frère la touche. Et ça dégénère. :-)

Les esprits retrouvés, certains héros se font butter par les zombies (Oui, l'action passe très vite dans ce film. Un plan toutes les trois secondes.). La belle Kacey Barnfield se fait d'ailleurs bouffer par un zombie. Entre-temps, un des gars a tiré l'avion de Milla, donc pas moyen de rentrer. Faut savoir aussi que l'avion ne contient que deux places et qu'il y a une bonne dizaine de personnes à sauver.

Les zombies presque massacrés, nos héros arrivent sur l'Arcadia (En ayant laissé un de leur pote dans l'appart' où il y avait les zombies.), un bateau contrôlé par le "méchant", l'ennemi de Milla qui a failli la butter au début du film, en lui injectant un produit pour lui retirer ses pouvoirs. Du n'importe quoi .. Moi qui suis un grand fanatique de la Science-Fiction, ça me blase. Dans ce bateau, on y retrouve la pote de la pote de Milla, cryogénisée. Une fois libérée, il y a baston dans le bateau avec deux gros chiens mutants, moches. Naturellement, nos héros gagnent le combat. Et le film se termine à se moment là. Sur ces presque quelques mots : « -What's happening ? -Troubles ! »

Ce qui laisse deviner qu'il y aura un cinquième volet .. N'étant pas trop fan' de Resident Evil, je dois avouer que j'ai quand même envie de voir le prochain. Pour être franc, je trouve qu'il n'y a que trois actions dans ce film : Le début à Tokyo, le milieu dans l'appart', la fin sur le bateau.



À bientôt. ;-)
Je compte prochainement, si le temps m'y autorise, aller voir Vampires Suck et The Last Exorcism.

Resident Evil 4 : Afterlife, 3D.

Au risque de décevoir les fan's de la saga Resident Evil, j'écris quand même cette critique.

Je suis récemment, entre deux enregistrements, allé voir Resident Evil 4 : Afterlife en 3D au cinéma Regal (Si ma mémoire est bonne.) de Miami (Floride). Il me semble qu'il est annoncé en France pour le 22 Septembre prochain. Je n'ai jamais vu les trois précédents, ou peut-être quelques extraits du premier mais sans trop de souvenirs. Ce fût une belle déception.

Ça commence par une scène banale à Tokyo ou je n'sais plus trop où, où une Chinoise limite zombifiée commence à bouffer un passant sans trop de raison. On nous projète ensuite quatre ans plus tard et on y voit Milla Jovovich, l'actrice principale, butter des gens avec ses armes classiques. L'action dure très peu de temps et nous sommes à nouveau projetés dans un flashwill (C'est un jeu de mots, au cas où. Étant donné que "flashback" est une vision vers le passé.). On ne comprend pas trop ce que fout la Chinoise au début .. On l'apprend bien plus tard, lorsque Milla se sent tellement seule au point de retourner sur la plage avec son mignon petit avion. Elle y retrouve sa vieille amie je n'sais plus qui, contrôlée par une araignée robotisée collée à son torse. On comprend seulement à la fin du film d'où vient cette machine.

Suite à ça, elles partent à la recherche de survivants. On peut y admirer le désastre causé par la Chinoise du début du film : Tout l'monde est zombifié. Un bon coup de shotgun dans la gueule et ils crèvent. Banal. Mais ça, nos héros l'apprennent plus tard dans le film. Nos héros ? Milla (Alice, dans le film, quand même.) et sa pote volent en avion et trouvent un "HELP US" au-dessus d'un toit. Là où on y trouve justement quelques personnes. Parmis ces personnes se trouve le frère de la pote de Milla, mais c'que j'n'ai pas encore dit, c'qu'elle a perdu la mémoire à cause de l'araignée robotisée. Du coup, elle prend mal le fait que son frère la touche. Et ça dégénère. :-)

Les esprits retrouvés, certains héros se font butter par les zombies (Oui, l'action passe très vite dans ce film. Un plan toutes les trois secondes.). La belle Kacey Barnfield se fait d'ailleurs bouffer par un zombie. Entre-temps, un des gars a tiré l'avion de Milla, donc pas moyen de rentrer. Faut savoir aussi que l'avion ne contient que deux places et qu'il y a une bonne dizaine de personnes à sauver.

Les zombies presque massacrés, nos héros arrivent sur l'Arcadia (En ayant laissé un de leur pote dans l'appart' où il y avait les zombies.), un bateau contrôlé par le "méchant", l'ennemi de Milla qui a failli la butter au début du film, en lui injectant un produit pour lui retirer ses pouvoirs. Du n'importe quoi .. Moi qui suis un grand fanatique de la Science-Fiction, ça me blase. Dans ce bateau, on y retrouve la pote de la pote de Milla, cryogénisée. Une fois libérée, il y a baston dans le bateau avec deux gros chiens mutants, moches. Naturellement, nos héros gagnent le combat. Et le film se termine à se moment là. Sur ces presque quelques mots : « -What's happening ? -Troubles ! »

Ce qui laisse deviner qu'il y aura un cinquième volet .. N'étant pas trop fan' de Resident Evil, je dois avouer que j'ai quand même envie de voir le prochain. Pour être franc, je trouve qu'il n'y a que trois actions dans ce film : Le début à Tokyo, le milieu dans l'appart', la fin sur le bateau.



À bientôt. ;-)
Je compte prochainement, si le temps m'y autorise, aller voir Vampires Suck et The Last Exorcism.

jeudi, 26 novembre 2009

Les hot-tags de Haut Et Fort

Hot tags