UA-72189046-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 mars 2011

Ma vision sur l'évolution d'Internet en 15 ans

Et allez, « encore un article de plus sur la toile » me direz-vous. Oui. Bah oui. Normal. Ceci-dit, je viens vous exposer mon point de vue et il est bien différent de celui de la majorité des neo-bloggers 2.0. Ma petite femme étant en train de rédiger un dossier traitant sur les réseaux sociaux et les blogs pour son lycée, et ayant lu cet article très intéressant, ça m'a rappelé quelques souvenirs de jeunesse.

En effet, je fréquente la toile depuis environ quinze ans (Je suis plus ou moins âgé de vingt-et-un an.. J'ai commencé tôt !) et j'ai pu observé une évolution extraordinairement dégradante. Certes, nous avons fait un grand pas en avant niveau technologie, débit ou encore concernant le partage, mais les origines se perdent. Ce que je vais écrire concerne mes souvenirs. Il se peu fortement que je me trompe, hein !

De mon temps, on (Moi, mon égo et éventuellement mon frère.) codait un site sur Home Site ou Frontpage, ou encore Wordpad (Avec plein de problèmes de charset. :D) à la main à l'aide d'un bouquin acheté en librairie. On testait le tout sur Netscape ou Internet Explorer 3 et on attendait trois ans que le papa veuille bien nous expliquer comment mettre le site en ligne et lui acheter un nom de domaine. On réalisait des images hyper-pixellisées sur Graphic Converter (Mac OS 9.2) et sous Paint (Pas besoin de citer l'OS, ici.), on mettait du <blink> partout parce quec'était cool de voir les mots clignoter et on ne savait pas se servir d'une feuille de style (CSS).

Les années d'après, on s'y mettait sérieusement, on utilisait Free ou iFrance pour héberger nos sites "perso", comme on les appelait en ces temps, et on chopait des NDD gratuits sur Ulimit ou New. C'était blindé de spams en pop-up mais c'est pas grave puisque ça faisait pro' pour l'époque, toutes ces pub's qui ne nous rapportaient rien du tout et qui bloquaient les référencements ! On avait même tendant à pomper des codes JavaScript partout sur le réseau Codes Sources et on disait "coder en PHP" lorsqu'on pompait tout sur PHPCS.com ! C'était la belle époque, pas la course au développement. À cette époque est venu le temps de DreamWeaver et c'était merveilleux.

Puis sont apparu les années PHP3 et PHP4 (Si j'ai bonne mémoire) et là c'était une vraie galère pour s'introduire dans ce petit monde, en tout cas pour ma part, alors j'ai lâché l'affaire et j'ai reprise quelques années après. Pratiquement à la même époque, le Web 2.0 - on retiendra SkyBlog - a commencé à faire son succès et lorsqu'on nous posait la question sur IRC : « T'as un site ? », on nous répondait « oui : kevindu15.sky' » ! À force, la question se transformait en « Salut, c'est quoi ton blog ? » et lorsqu'on leur donnait un vrai blog (Et non un kikooskyblog), ils répondaient systématiquement « c pa un blog sa pfff ». Bah si, mon petit, un blog n'est pas forcément "hébergé" chez SkyRock.

Les "réseaux sociaux" "existaient" déjà depuis bien des temps et on pouvait s'y connecter en telnet, via un applet Java ou par un simple client, on appelait ça IRC (Internet Relay of Chat). On formait beaucoup de sites communautaires qui étaient tous en partenariats les uns avec les autres et c'était la course au plus gros serveurs (De 20 à 60 personnes connectées en moyenne, plutôt que de créer un canal on faisait un serveur parce qu'on aimait avoir tous les pouvoirs d'administrateur.). Sur ces sites communautaires ont vu le jour les systèmes de dédicaces. Et là, furie, les gens communiquaient que par ça. Pour ensuite se transformer en lieu de spam..

Twitter et Facebook sont arrivés plus ou moins à la bonne époque puisqu'à présent la majorité de la population (possédant Internet) ne peut plus s'en passer. L'apparition des YouTube, DailyMotion et compagnie a également révolutionné l'Internet puisque, de mon temps, pour partager une vidéo il fallait l'héberger sur son propre serveur FTP et donner le lien à ses potes pour qu'ils puissent visionner la vidéo. Et ce n'est certainement pas avec notre petit 256K que nous pouvions avoir un avis tout de suite sur la vidéo ! Je plains les gens qui, comme moi, on connu le 28K et ne pouvaient rien héberger.



Est-ce que j'ai tout bon ? :-P

mardi, 09 novembre 2010

Gagner de l'argent grâce à votre phone

Les temps sont durs pour un jeune glandeur comme moi si ne veut pas travailler et qui passe sa vie entre ses guitares, les soirées et Internet. On essaie toujours de se faire de se faire des thunes par la toile mais ça rapporte moins qu'avant puisqu'on n'est plus aussi souvent sur la chaise qu'à l'époque. Il faut l'avouer, j'ai retrouvé une vie sociale active ces temps-ci et je n'ai plus le temps de m'occupe de mes web-projects.

On vient tout juste de me montrer le site RembourseMoi.com et ça a l'air de marcher réellement. C'est pourquoi je fais un article dessus afin de ramener un maximum de filleuls. Le site a l'air de s'adresser aux clients mobiles à forfaits bloqués et / ou à carte. Moi, je n'ai ni l'un, ni l'autre, donc je ne peux pas me permettre d'essayer. Cependant, je vous prends pour filleuls dans l'espoir de gagner 10% de vos gains si vous correspondez aux critères demandés par le site.

Le principe est visiblement simple et bateau : Vous vous inscrivez. Si en fin de mois il vous reste encore du crédit sur votre mobile et que vous ne comptez pas l'utiliser, vous appelez un numéro "surtaxé" qui vous délivrera un code (Allopass, vous connaissez tous le principe.). À partir de là, leurs services récupèrent vos minutes en trop et les échangent contre de l'argent. Grossomodo, c'est comme si vous appeliez pour prendre un code Allopass et que vous le rentriez sur votre compte, sauf que là, vous ne gagnez pas 1 € par code mais un tout petit peu plus. Si j'ai bien compris, à partir de 5 € vous pouvez demander un paiement. Les paiements se font via PayPal. Si vous n'avez pas de compte, n'hésitez pas à vous y inscrire. Ça prend deux minutes, à peine.

Si, comme moi, vous n'avez pas ce type de forfait, rien ne vous empêche de vous inscrire et faire tourner votre lien de parrainage autour de vous ! Ça ne vous en sera que bénéfique. Plus vous aurez de filleuls actifs, plus vous aurez de l'argent qui rentrera. Je fais le test et je vous tiens au courant dans les semaines ou mois à venir avec de belles captures d'écran. ;-)

mercredi, 02 décembre 2009

Se faire de l'argent sur Internet

Aujourd'hui, je vais vous présenter différentes plateformes d'affiliation ou non pour se faire un peu d'argent sur Internet lorsqu'on est webmaster. Naturellement, je ne vais mettre que des liens de parrainage dans l'espoir d'avoir quelques filleuls, ça peut toujours servir. Je vous propose ça parce que je suis effectivement actuellement en dech' de thunes, et le fait d'avoir des filleuls peut me rapporter quelques pourcentages minimes sur vos gains. Par contre, pour Google AdSense, je n'ai pas de lien de parrainage, il semblerait qu'ils aient arrêté leur programme.

Voici donc certains programmes qui rapportent plutôt pas mal si vous avez déjà un bon traffic :

MoneyMillionnaire
Google AdSense
AffiliNet
EasyFlirt Partners
PayPal
AlloPass


Croyez-le ou non, mais grâce à tout ça, au total, j'ai déjà gagné près de 30 000 € cette année. J'ai presque tout claqué dans le matos de musique, dans les voyages et dans les cadeaux pour ma petite femme. À présent, je place le plus possible d'argent de côté sur un compte épargne. Chose que j'aurais dû faire dès le départ .. Alors, ne faites pas la même erreur que moi. ;-)

22:38 Publié dans Web
Tweet it ! | Lien permanent | Commentaires (0)
Tags : internet, argent, facile, gagner, affiliation, allopass, affilinet, meetic, easyflirt, paypal

Suivez-moi sur YouTube ou Facebook !
Ou sur Twitter : @Sky3RN

dimanche, 06 septembre 2009

[Ubuntu] SFR : Clé Internet 3G+ ZTE K3565-Z

Bonjour,

Voici un article que j'ai écrit pour GeekPaper.fr : [Ubuntu] SFR : Clé Internet 3G+ ZTE K3565-Z

Après de nombreuses recherches et batailles sur Internet, et comme la plupart d'entre vous le savent, la clé 3G est officiellement incompatible avec Linux. Cependant, certaines clés ont des chances de passer. J'ai alors testé pour vous (Non, je ments. C'était pour ma gueule, et comme j'ai trouvé, je partage.) la clé ZTE K3565-Z. Et il faut dire que ça marche très bien. Quelques coupures de temps en temps, mais généralement ça roule correctement.

À noter que ça a, une fois de plus, été testé sur Ubuntu Jaunty (9.04). Je vous ai hébergé les fichiers nécessaires. Si ma mémoire est bonne, j'ai procédé comme ceci pour l'installation :


Téléchargements

wget http://www.Sky3RN.fr/Divers/Tuto/3G/ozerocdoff_0.4_i386.deb
wget http://www.Sky3RN.fr/Divers/Tuto/3G/usb-modeswitch_0.9.7_...
wget http://www.Sky3RN.fr/Divers/Tuto/3G/vodafone-mobile-conne...
wget http://www.Sky3RN.fr/Divers/Tuto/3G/vmc-usb_modeswitch-ej...


Installations

sudo dpkg -i ozerocdoff_0.4_i386.deb
sudo dpkg -i usb-modeswitch_0.9.7_i386.deb
sudo dpkg -i vodafone-mobile-connect_svn20090615_all.deb
sudo apt-get -f install

Après ça, il faut mettre le fichier vmc-usb_modeswitch-eject.sh (http://www.Sky3RN.fr/Divers/Tuto/3G/vmc-usb_modeswitch-ej...) dans /usr/sbin/

sudo mv vmc-usb_modeswitch-eject.sh /usr/sbin/vmc-usb_modeswitch-eject.sh

Ce fichier contient la source modifiée et correcte qui permet de switch correctement la clé 3G. En effet, lorsqu'on la branche sans avoir mis ce fichier, on peut remarquer avec un simple lsusb que la clé n'est pas reconnue en tant que modem.



S'il n'a pas switched au bout d'environ une minute, l'idéal est de se faire un fichier texte pour le lancer manuellement à chaque branchement de la clé. Faites par exemple un fichier 3g.txt dans votre dossier personnel :

usb_modeswitch --DefaultVendor 0x19d2 --DefaultProduct 0x2000 --TargetVendor 0X19d2 --TargetProduct 0x0052 --success 8 --MessageEndpoint 0x01 --MessageContent 55534243123456782000000080000c85010101180101010101000000000000

Et executez-le en tapant :

sudo ./3g.txt

Une fois le switch réussi, vous devriez voir ceci :



Si j'ai bonne mémoire, j'ai également fait ceci :

sudo rm -rf ~/.vmc2

À présent, il ne vous reste qu'à connecter la clé, vérifier au bout d'environ une minute que le switch a été pris en compte (Sinon, faites-le manuellement comme indiqué précédemment. On reconnait qu'il a effectué le switch quand il passe de 2000 à 0052) et lancer Vodafone Mobile Connect situé dans Applications > Internet > Vodafone Mobile Connect. Vous pouvez également le lancer d'un terminal :

vodafone-mobile-connect-card-driver-for-linux

Et là, magie. On vous demandera votre code PIN, entrez-le.



Il se peut que VMC se fige après la fenêtre où est écrit "Authentifié !". Dans ce cas, cliquez sur "Annuler" et relancez VMC. La fenêtre s'ouvre donc correctement.



Vous n'avez plus qu'à cliquer sur le bouton de connexion. ;-)



Vous remarquerez que, par exemple dans FireFox, il ne remarquera même pas la connexion 3G. Cliquez sur Fichiers et décochez "Travailler hors connexion".

19:07 Publié dans Vie sociale d'ordinateur
Tweet it ! | Lien permanent | Commentaires (1)
Tags : clé, 3g, sfr, internet, usb, 3g+, zte, k3565-z, illimité, forfait

Suivez-moi sur YouTube ou Facebook !
Ou sur Twitter : @Sky3RN